On a fait notre premier tapis rouge.

Photo: Paméla Lajeunesse
Photo: Paméla Lajeunesse

C’est un drôle de truc. Pas mon truc mettons, mais ça reste foutrement intéressant. L’idée derrière les t-shirts c’est de dire qu’on ne comprends pas que des gens soit contre la venue de réfugiéEs chez nous. On entends des gens se plaindre de l’aide que l’on offre aux personnes réfugiéEs comme si cette aide-là leur était directement soustraite. C’est problématique de penser ça. Ce n’est pas les personnes réfugiéEs qui saccagent les réseaux publiques de santé et d’éducation, qui déplacent leur production à l’étranger ou qui profitent de l’évasion fiscale, ce n’est clairement pas eux/elles le problème.

J’ai aussi profité du bain de foule pour distribuer un zine sur le consentement. J’ai fait ça dans ma cuisine avec mon amie, c’est notre première offense en tant que ‘NULE’ et on a bien l’intention de récidiver. J’adore le zine comme moyen de partage des idées. Ça se passe de mains en mains, de bouche à oreille, ça se relit, ça se photocopie. C’est super organique comme patente.

Tout le monde va pouvoir mettre la main sur sa copie du zine ‘Consentement’ le 8 novembre prochain à la Salla Rosa (détails ici) mais d’ici là c’est possible de le lire ici:
Zine de Nule- Consentement

D’ailleur le 8 novembre, ça va être une belle fête. Il y a longtemps que le full band n’a pas joué à Montréal et le spectacle va être complètement interprété en LSQ (Langue signée Québecoise). C’est un projet qui m’allume beaucoup et vu la réponse que notre initiative reçoit, ça répond clairement à un besoin.

S.

Faque on va jouer sur le gros stage des Francos.  LE gros stage.
Dans notre gang, il y a juste Alex qui a déjà joué sur un stage de même. Quand il nous raconte comment c’est quand tu joues là-dessus, les basses fréquences qui te vibrent des pieds aux cheveux en ramassant ton sternum au passage et à quelle point le son est bien loud et défini pour les gens sur scène grâce aux ‘‘side fill’‘ (haut-parleurs sur les côtés de la scène qui projettent le son vers les musicienNEs), on est comme des gaminEs à l’heure du conte avec le menton sur les poings et des étoiles dans les yeux. Personne dans le band n’a de rêves de grandeur, mais on est touTEs vraiment excitéEs de faire un tour de piste sur un stage de cette envergure-là. Pour moi, c’est l’idée d’occuper autant d’espace sonore qui m’anime. C’est beaucoup de décibels au bout de mes doigts cette histoire-là et j’ai terriblement hâte de faire crier ma guitare comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Et, par un hasard innommable, le show a lieu une journée super significative. Le 16 juin 2017 sera le 20ième anniversaire de décès de mon père. Donc voilà, 20 ans jour pour jour après son départ, je vais rocker le shit avec des gens que j’aime comme ma famille et ses guitares sur le plus gros stage ever. Je pense qu’il approuverait.  On a aussi choisi de reprendre une de ses chansons pour l’occasion. À notre façon.

Le band « version brass » et moi on vous attends donc sur LE gros stage des Francos vendredi le 16 juin à 18hrs pour joyeusement rocker le shit.

S.

Le band « formule brass » (J-S, Carolyn (qui remplace exceptionnellement Gabby qui peut pas être avec nous (Allo Gabby)), Alex, Samuele, Julie et Liz)