Pour une personne qui chante « dis-moi, dis-moi » je n’ai moi-même pas dit grand-chose dans les derniers temps. Je crois que ma soif de communiquer s’est pas mal étanchée au cours des nombreux spectacles et entrevues de la dernière année. Je suis en train de préparer mes valises pour une quatrième tournée européenne depuis la sortie de l’album « Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. » en avril 2017. Tournées de plusieurs semaines entrecoupées de plus d’une vingtaine de mini-tournées québécoises. « Living the dream » comme on dit. C’est extraordinaire comme vie, je remercie le ciel à tous les jours de pouvoir les remplir de ce qui me passionne, mais le performeur en moi a besoin de prendre un peu de recul pour laisser l’auteur et le rêveur reprendre le dessus pour un moment. Ce EP, c’est la fin d’un cycle pour nous, c’est des chansons qu’on joue déjà sur scène depuis longtemps qu’on a eu envie d’immortaliser avant le début d’un nouveau cycle de création. Après cette tournée en France et en Suisse, dont je vais savourer chaque instant, il nous restera que quelques dates au Québec en novembre et, le 1er décembre à Lachine, aura lieu LE dernier spectacle de la tournée, le dernier tour de piste pour l’album. Après quoi je ne donnerai ni spectacles ni entrevues pour une période de six mois. Six mois de silence radio pour me remplir le corps et l’âme de ce qui vivra sur les pages de mes prochains cahiers. Six mois de pause aussi pour le band qui a travaillé très fort. Nous serons touTES officiellement de retour fin 2019, début 2020 avec un nouvel album qui commence déjà à tranquillement germer en moi.

Amour, solidarité et consentement

Samuele

L’été dernier, j’ai passé une fin de semaine dans un chalet avec une poignée d’amiEs et on est revenu avec un joli clip qu’on est très fièrEs de finalement partager avec le monde.  Pour cette aventure, Julia Marois, déjà l’oeil derrière les photos de presse, a fait équipe avec son talentueux cinéaste de frère Charlie Marois pour pondre un truc magnifique avec presque pas de budget. Les Marois forment une équipe impressionnante et sont dans ma vie depuis longtemps et je ne crois pas que j’aurais accepté de faire quelque chose d’aussi intime avec quelqu’un d’autre. Je suis aussi honoréE que l’incroyable réalisatrice et personne inspirante qu’est Susanne Serres ait accepté de jouer avec moi pour la caméra et que Marie-Hélène Touzin de BU Outfits ait assuré le stylisme. Seb Miron (monteur/coréalisateur du clip «La Sortie») a aussi été une aide précieuse durant le tournage.

Voici donc le doux clip pour la chanson «Dactylo», une histoire d’amour racontée du début à la fin par les mains. 

 

Et, en attendant que l’été revienne, Alex et moi s’en va présenter l’album de l’autre côté de la grosse flaque. (i.e. L’album sort en France.)
On vous en donnera des nouvelles.

Gardez vos petits coeurs au chaud.
xo
Samuele