Faire du bruit

L’album commence à prendre forme. C’est terriblement excitant. Il y a eu une longue période de stagnation pour cause de job alimentaire, mais le train reprend comme s’il n’avait jamais arrêter et c’est fabuleux. On s’éclates vraiment sur ce projet-là, surtout Julie et moi et nos guitares à l’infini et puis l’addition d’une section de bois/cuivre apportes à la patente une intensité qu’on n’avait jamais encore atteinte. C’est terriblement amusant. J’ai hate de faire entendre tout ça, mais j’ai surtout hâte d’apporter ces tounes là sur scène! Alex et moi on aime beaucoup jouer en duo, mais l’énergie du full band me manque terriblement, je m’ennui de faire du bruit.

Parlant de faire du bruit, je suis allé visiter le plateau de Belle et Bum la semaine dernière et je me suis sérieusement amuséE. L’équipe en or et le band de feu, tout le monde a été tellement accueillantE et agréable, pas que je m’attendais à me faire chier, mais j’ai été agréablement surprise par l’expérience. Le résultat dans vos TV ce jeudi 1er Décembre à 21hrs sur les ondes de Télé-Québec et en rediffusion le 3 décembre 20hrs.

Samuele à Belle et Bum
Belle et Bum, photo: Claude Dufresne

D’ici là, je suis de retour à Granby ce soir pour mélanger mes chansons à celles de Raphaël Denommé, très attachant bluesman avec qui j’ai vécu le festival et Amylie que je découvre comme personne et artiste. Son dernier album, ‘Les éclats’, dont elle signe la magnifique réalisation est d’ailleurs un bon remède à un automne gris et sombre. Pour ceux/celles qui suivent les galas de l’ADISQ, Amylie est la 10e femmes en 35 ans de gala a être nominée dans la catégorie ‘réalisation de l’année’. Je ne suis pas fan de gala, mais ça reste foutrement significatif. Il n’y a vraiment, vraiment pas beaucoup de femmes réalisatrice en musique et il n’y a aucune bonne raison pour ça. Vive Amylie <3

Et puis le jeudi 8 décembre au Touski à Montréal de 19hrs à 21 hrs aura lieu la deuxième édition du ‘Touski Folk’, une soirée mensuelle qui met en vedette des femmes et des personne sde genres non-conformes, leur musique et leur poésie. J’aurais le plaisir de pousser quelques chansons et de remettre les profits de la soirée au ‘Rock Camp For Girls’ qui est en ce moment en campagne de socio-financement pour mettre sur pied une programmation annuelle. Plus d’infos sur le camp et comment donner au projet ICI

À tout bientôt

S.